Zoom sur les bienfaits de la prêle

Zoom sur les bienfaits de la prêle

31 mai 2021 0 Par Harry

La prêle des champs est une plante du sol sableux. Elle a une longue tige fertile qui se flétrit pour laisser place à des tiges stériles et plus hautes. Aussi connu sous le nom de “queue de cheval”, elle a de petites feuilles vertes triangulaires. Entre autres, elle a les vertus de la diurèse. Ses tiges au champ sont récoltées tout l’été (juin à août).

Elle soigne les entorses

Particulièrement, les entorses de la cheville, sont un bon signe d’une queue de cheval. Elle favorise l’absorption de l’hématome, puisqu’elle est hémostatique, anti-inflammatoire et anti-œdème. Grâce à la silice qu’elle contient, elle peut réparer rapidement les ligaments étirés, voire rompus. De plus, elle est capable de soulager les tendinites chroniques.

Dans ce cas, la queue de cheval est toujours utilisée en combinaison avec la compression. Pour les trois premiers jours, il est conseillé de prendre une dose élevée sous forme d’extraits de plantes fraîches. Par exemple, 3 fois par jour, 10 ml d’EPS Phytopprevent à chaque fois ; puis 10 ml le matin et le soir pendant 10 jours, et enfin, pendant la période de consolidation, 5 ml le matin et le soir pendant 15 jours.

La recette de la soupe de prêle : Versez 40 grammes de prêle séchée dans 1 litre d’eau et laissez tremper dans l’eau froide pendant 3 heures. Chauffer 20 minutes à faible ébullition, puis laisser infuser 10 minutes. Boire 3 à 4 tasses par jour jusqu’à ce qu’il s’améliore.

Pour plus d’information sur la prêle, n’hésitez pas à visiter notre site.

Elle cicatrise la peau

La prêle est aussi une plante qui peut aider la peau à mieux cicatriser. Comme la cicatrisation peut prendre du temps, en particulier sur les plaies avec des maladies veineuses, elle est inestimable. L’Agence européenne des médicaments reconnaît également l’utilisation traditionnelle des queues de cheval pour les plaies superficielles. Cependant, tous les tissus en bénéficieront : les bronches des patients souffrant d’insuffisance respiratoire, les artères des patients souffrant d’hypertension, les capillaires des patients diabétiques …

Une prêle réduite en poudre et saupoudrée sur de la laitue ou de la soupe, elle s’absorbe aisément à long terme, une pointe de couteau équivalant à une gélule de 300 mg. L’associer avec d’autres plantes tels que la vigne, le ginkgo ou bien l’hamamélis, etc est recommandé.

En cas de fracture, arthrose, … elle renforce les os

Lors de la réparation des fractures, des problèmes de croissance, de l’arthrose ou de l’ostéoporose, la prêle reminéralisée aide à renforcer les os fragiles. Parce qu’elle est destinée à favoriser la fixation du calcium sur les os, à protéger le cartilage et à réduire l’inflammation. En régulant l’immunité (légère), c’est un booster pour les rhumatismes inflammatoires.

Prenez des extraits de plantes fraîches ou des extraits secs à raison de 4 gélules par jour, (200 mg par gélule) de préférence le matin. En traitement de base de l’arthrose, elle se combine bien avec l’ortie ou le bambou.

Recette : 1 à 2 cuillères à soupe de poudre dans 1 yaourt ou 1 fruit confit.