Voici les enseignements que j’ai pu tirer du livre, Les Quatre Accords Toltèques de Don Miguel Ruiz ! Les quatre accords toltèques proposent un code de conduite pour transformer et améliorer ta vie et ton rapport aux autres. Je vais t’en faire ici un résumé pour comprendre au mieux ces quatre accords.

 

 

Que ta parole soit impeccable

Le premier de ces accords toltèques est très important parce qu’il va permettre la réalisation des trois suivants. La parole est créatrice, c’est-à-dire qu’elle a des conséquences dans le réel et elle est la manifestation de ta volonté. La parole peut engendrer du positif comme du négatif, comme une graine peut engendrer une rose comme des orties. Et toi seule peut déterminer ce que va produire ta parole, selon la manière dont tu comptes l’utiliser. Il faut donc qu’elle soit à tout moment juste, bienveillante, assumée, contrôlée et sans jugements. Tu dois faire bon usage de ta parole. Est-ce que tu préfères en faire un outil bienveillant et positif ou est-ce que tu préfères l’utiliser comme un poison pour médire, critiquer, culpabiliser voire détruire ?

Et aussi, ta parole doit être impeccable vis-à-vis des autres mais aussi vis-à-vis de toi-même. On a parfois tendance à mal se parler, à se trouver idiote ou moche alors que ce n’est pas la vérité mais juste un point de vue mal éclairé. N’utilise pas la parole contre toi-même car tu vas te créer des croyances négatives inutiles et qui vont te limiter pour avancer. Parle-toi avec estime, compassion, indulgence et sympathie !

 

N’en fais pas une affaire personnelle

Tout le monde n’applique malheureusement pas le premier accord toltèque et ne surveille pas ses paroles ou son comportement alors il peut arriver que leur poison te parvienne. Néanmoins, c’est le problème de ces personnes et non le tien. Quand quelqu’un fait une remarque méchante, voire insultante à ton égard, ça en dit plus sur cette personne que sur toi. Cette personne ne fait qu’émettre son point de vue à elle. Ça n’est pas la vérité.

Alors n’en fais surtout pas une affaire personnelle et tu verras que cet accord te donnera l’immunité contre le poison de certains. Tout ce qui t’arrive ne te concerne pas forcément, il faut faire la part des choses et ne pas se sentir attaquée, touchée ou offensée par tout ce que d’autres font ou disent. Tu n’es pas responsable de leur comportement, laisse-les avec leur poison car si tu persistes à donner de l’importance à ce venin, il deviendra le tien.

Tu connais ta propre opinion sur toi-même, nul besoin de la défendre face à des personnes qui pensent et agissent de manière destructrice et malveillante. Le malaise n’est pas de ton côté. Focalise-toi sur ce qui compte vraiment et protège-toi en suivant ce deuxième accord toltèque. Tu éviteras ainsi de nombreux problèmes, conflits et sentiments négatifs.

 

Ne fais pas de suppositions

L’esprit aime les suppositions. On en fait souvent sur ce que les autres font ou pensent. On veut tout justifier ou expliquer car une réponse est rassurante. Alors on préfère interpréter des choses qui n’ont pas réellement de signification. On ne voit et entend que ce qu’on veut bien. Cependant une supposition n’est pas une vérité. Cependant on agit et réagit comme si c’était le cas. Cela peut mener à des conflits et des déceptions. Et on ne se rend pas toujours compte qu’on est en train de faire des suppositions.

Un exemple : les « like » ou commentaires sur les réseaux sociaux. Certains en tirent des conclusions farfelues. Ils arrivent à y voir de la drague, de l’agressivité ou même de l’ironie. Mais ces suppositions sonnent comme des vérités pour eux. Donc quoi que tu fasses, cela ne va faire que conforter cette supposition. On te prête des intentions qui ne sont pas les tiennes.

En tant que « victime » des suppositions, tu peux te référer au deuxième accord. Cette personne ne fait que projeter ses propres insécurités. Mais si tu es cette personne qui suppose, reprends-toi. Ne prête pas des intentions à quelqu’un. Pose-lui des questions directement, demande des explications. Ça t’évitera de te faire des films.

Parallèlement, ne suppose pas que les autres savent ce que tu penses ou ressens. Connaitre quelqu’un, c’est une chose mais lire dans les pensées en est une autre. Donc oui, tu as besoin de dire ce que tu veux pour l’obtenir. Communiquer permet de clarifier les choses, de confronter les points de vue et d’éviter le ressentiment et la déception.

 

Fais toujours de ton mieux

Que ce soit pour les trois premiers accords ou en général, fais toujours de ton mieux, peu importent les circonstances. Si tu fais moins que ton mieux, ce ne sera que frustration et culpabilité. Mais ne pousse pas au point de vouloir faire au-delà de ton mieux. Ce ne sera que gâchis d’énergie et perte de temps. Tu passeras à côté de ton objectif, tu seras fatiguée et les résultats ne seront pas pour autant supérieurs. Le but est d’être productive et se surmener est contre-productif.

Les trois premiers accords ne fonctionnent que si tu fais de ton mieux. Ta parole ne sera pas tout le temps impeccable. Parfois tu en feras une affaire personnelle. Et il t’arrivera de faire des suppositions. Mais dans tous les cas, fais de ton mieux ! L’amélioration se fera sentir si tu suis ce dernier accord toltèque.


Donc voilà les quatre accords toltèques que je recommande de suivre un maximum, même si ça n’est pas évident. L’habitude vient avec le temps, il suffit de tenir bon et d’avoir ces accords toltèques à l’esprit.

RELATED POSTS

LEAVE A COMMENT